Site Internet de l’Economie Sociale et Solidaire et de l’Innovation Citoyenne de Sceaux


Structures pour entreprendre dans l’ESS

Découvrir

Découvrir

Découvrir
Définition et contexte de l’Economie sociale et solidaire
Travailler et entreprendre autrement
Innovation sociale et Innovation participative
Un secteur porteur et des défis pour l’avenir
Particularités de la ville en matière d’ESS
La vitrine du secteur
La Maison virtuelle et ses partenaires
Connaître et quantifier l’ESS sur le territoire
S'engager

S'engager
Se poser les bonnes questions et formaliser les points clés
Quelle structure pour quel objectif ?
Mobiliser l'écosystème d’accompagnement
Comment se repérer parmi les dispositifs de financements ?
Sites et portails Internet spécialisés dans l’emploi et la formation
Un levier essentiel au développement de l'ESS
Structures pour entreprendre dans l’ESS
Photo d'un ouvrier vérifiant des tubes de métal
Les structures de l'économie sociale et solidaire peuvent être de plusieurs formes, définies par les statuts. Ceux-ci sont de plusieurs types et chacun a ses avantages et particularités. Tout dépend de l'objectif visé.
 
Association, entreprise d'insertion, coopérative de production, société coopérative d'intérêt collectif, mutuelle..., le choix du statut pour entreprendre est loin d'être anodin. Par ailleurs, des agréments publics sont parfois nécessaires pour pouvoir monter une entreprise sociale, notamment dans le champ de l'insertion.
 
Pour chaque statut, vous trouverez quelques conseils pour faire le bon choix.
 
Les différents statuts et agréments
 
Associations
 
Les associations recoupent une réalité très large, de l'amicale de boulistes à l'aide sociale et sanitaire. Les associations peuvent devenir employeurs et même exercer une activité lucrative. Toutefois, les bénéfices ne peuvent être reversés aux adhérents sur le modèle actionnarial.
 
Coopératives, SCIC ou SCOP
 
Une coopérative est un groupement qui rend service à ses membres, qui sont aussi clients (à l'image des agriculteurs qui mettent en commun les débouchés). Les clients sont également sociétaires et participent à la vie démocratique de l'entreprise. Détenteurs d'au moins 51 % du capital, les salariés sont propriétaires de leur entreprise. Le modèle adopté est « une personne = une voix ». Ce principe s'applique quelque soit la part de capital détenu par les sociétaires.
 
L'insertion par l'activité économique (IAE)
 
L'insertion par l'activité économique (IAE) a pour finalité de permettre aux personnes les plus exclues du marché du travail (allocataire du RMI, chômeurs de longue durée...) de retrouver un emploi grâce à un parcours d'insertion adapté.
 
Les mutuelles
 
On ne crée pas une mutuelle tous les jours. Si vous avez des idées, mieux vaut se rapprocher des grandes mutuelles, car celles qui naissent aujourd'hui s'adossent généralement aux structures existantes, comme la Macif, la Maif et la Matmut.
 
Intégrer une CAE
 
Les CAE, coopératives d'activités et d'emploi, permettent aux entrepreneurs d'être également des salariés.
 
Les informations ci-dessus sont extraites de site Internet de l’Atelier, pour plus de détails rendez-vous sur www.atelier-idf.org.
  • Lien vers Sceaux.fr
  • Lien vers les archives municipales de Sceaux
  • Lien vers le site des associations
  • Lien vers la Maison du Tourisme de Sceaux
  • Lien vers le centre multimédia